Archive pour août, 2014

Lundi 25 août 2014

Paris des Chefs 2011 Villepinte Journée 2 en Photos et Vidéos : Première Partie !

Lapin dans son terrier d’argile – crédit photographe : Frank Verdier / Paris des Chefs 2011

Deuxième journée du Paris des Chefs 2011 à Villepinte, après l’extraordinaire première journée dont vous pouvez lire le compte rendu fleuve en Photos et vidéos avec du Thierry Marx inside.

C’est donc très impatiente qu’il me tardait de découvrir les démonstrations des chefs au programme de ce Dimanche. 

Tôt le matin j’apprenais sur Twitter par Dame Mercotte que David Zuddas se portait pâle pour cause de Maladie. Flûte c’était la toute première démonstration Culinaire, prévue à 10:00 un Dimanche matin au bout du Monde à Villepinte qui plus est.
Convaincue par l’excellente Organisation de la veille, pas une seconde je n’ai hésité à m y rendre à l’heure dite, et je dois dire que je n’ai pas du tout eu à le regretter tellement le plat présenté en « remplacement » fut étonnant, original et c’est peu dire.
Après le billet interminable de la journée 1, j’ai pris le parti de carrément scinder la journée 2 en trois billets tellement cette deuxième journée fut riche et c’est d’ailleurs de loin ma préférée pour tout dire !



Première démo de la journée 2 :
Anne Coquet (France) & Delphine Huguet (Designer Culinaire).
Voir la fiche de présentation complète pour en savoir plus.

Rien ne nous préparait, ChristianeStéphanie et moi à déguster du Lapin un dimanche matin à 10:30 …
Pour cette Préparation Culinaire j’ai envie de dire « Attention Talents » j’ai grande hâte que Anne Coquet, ouvre son Restaurant Parisien dans le 17 ème d’ici la fin de l’année. Quant à Delphine Huguet je suis juste complètement séduite par son approche Culinaire et son « univers » : Un très beau Tandem que celui-là !
Peut-être devrais-je aussi avertir les Végétariens dans mes Amis de passer leur chemin ou de bien fermer leurs yeux, ce qui suit peut en secouer ou pas, mais très gentiment  de bon matin en guise de Succulent Petit-Déjeuner Dominical …
Le plat prévu : un Lapin dans son terrier d’Argile pour illustrer magnifiquement, le Thème « Visible et Invisible » de cet Opus 2011.
Alors à un moment donné va falloir que je la place et le dise, MAIS j’ai juste adoré ce duo, leur simplicité d’exécution, la fraîcheur de leur Cuisine, et l’amour certain de la bonne nourriture sans chichis : TOUT ce que j’aime encore et encore !
L’air de rien et sous l’oeil effaré de beaucoup, elles nous sortent de sous un beau torchon blanc, un beau lapin avec le poil encore dru sur les oreilles et le haut du corps-torse tout rose : Tous les végétariens de l’assemblée se sont alors évanouis à 10:03 du matin dans ce confortable amphi de Villepinte, d’autres comme moi se gaussaient d’aise à se demander à quoi il allait être mitonné.
Poussant le bouchon encore plus, la Jolie Désigner Culinaire se transforme en « Shampoingneuse Brushingueuse », en lavant délicatement à l’eau le haut du Lapin et en lui séchant carrément le poil au sèche-cheveux le transformant en duvet soyeux : A ce stade je suis au comble de l’excitation et pas seulement parce que moi aussi le cheveux un peu plat ce matin, je me ferais bien un Brushing en live devant des centaines de personnes médusées mais pas que …
L’air de rien, comme si il était d’usage dans toutes les cuisines de faire des permanentes à ses crevettes avant de les poêler, La Chef de son côté lance l’odorant « Confissage » de ses carottes et navets de légumes bien colorés et frais et se lance en parallèle dans la confection de la  »it farce«  pour parler comme dans ELLE.
Farce (de ce que j’ai retenu toute occupée à humer les fumets et à se damner) : persil, coriandre, échalotes, poitrine fumée, foies de volaille, de la poire, du pain d’épices et des raisins flambés au Cognac.
Une fois l’affaire de la toilette du lapin bien lancée, il s’agissait de lui protéger le poil brillant et lustré dans une capuche de papier aluminium qui lui éviterai de se brûler plus que la moustache dans le four.
Ensuite il est  préalablement enduit de caramel au beurre salé avant de l’enrouler voire de l’emmailloter dans des langes blancs de Crépine immaculée. Je suis à deux doigts de défaillir moi aussi mais de Bonheur à ce stade déjà, l’odeur de la farce et le caramel au beurre salé y sont pour beaucoup.
Le Lapin protégé par son armure de Crépine  est déposé délicatement dans un nid-terrier d’argile rouge, que l’on referme et scelle sur lui, pour son plus grand bien et surtout celui de nos papilles alléchées.
L’attente délicieuse est la suivante : Cuire 20′ à 150° C puis 15′ à 180° C puis terminer à 200° C.


Anne Coquet que j’aimerais avoir pour Meilleure Amie, sort délicatement le Lapin du four, le délivre de son sarcophage d’argile pour nous le présenter son ventre dodu gonflé de farce généreuse et succulente, je vous prie de me croire. L’assiette est dressée avec de la Salade de Pissenlit, huile de Coriandre et les Légumes confits tels carottes, navets.
Un seul mot me viendra à l’esprit parce que dès fois il ne faut point trop en dire, même si c’est le Lapin le plus Goûteux de ma vie, le plus moelleux aussi : Bonheur ! 

Ps : je vous fais grâce de la « tignasse collée et humide » du Lapin post cuisson, et de ses dents de lapin bien proéminentes après passage au four et rétrécissement léger de la bête : Pas Glamour certes mais siii Bon …



1001 Traiteurs

Lundi 25 août 2014

LE PETIT LABO D’ANNE COQUET

Interview du 16/04/2014
Anne est une jeune fille qui va à l’essentiel. Ni décorations non comestibles ni fioritures, ses assiettes sont mises en scène grâce à sa grande créativité et à sa technicité. Et pour ne rien gâcher, Anne est dotée d’une générosité et d’une bonne humeur à toute épreuve !

Décrivez-nous votre parcours

Après avoir œuvré dans de nombreuses cuisines : du restaurant familial à l’établissement étoilé (comme La Tour d’Argent pour exemple), nous avons pu ouvrir en septembre 2011 le Petit Labo et assurer de beaux événements diversifiés comme des cours de cuisine  pour le Foodist ou le lancement du showroom de Bodum.

Quelle cuisine proposez-vous ?

Des fourneaux du Petit Labo sort une cuisine semi-gastronomique mais également traditionnelle française. Du fait de nombreux voyages : Luxembourg, Maroc, Australie…ma cuisine est également teintée d’influences de ces pays !

Quelles prestations pouvez-vous assurer ?

Nous organisons des diners à domicile , du petit événementiel, des ateliers nutrition et  des cours de cuisine, qui consiste à transformer les produits afin de raconter une histoire tout en visuels et en saveurs.

Pour exemple, nous avons eu l’occasion d’honorer une prestation pour un photographe passionné de  taxidermie. Une «partie de chasse » a été recréée en offrant aux convives une terrine de pigeon en forme de pigeon (sous forme de boule pour en façonner le corps et y ajouter les pattes et la tête « taxidermée »), ou encore un lapin cuit dans un terrier en argile dont la farce fut faite uniquement  de légumes issus de L’alimentation naturelle du lapin (carottes, navets, herbes fraiches , etc).

Nous proposons également des ateliers à thème comme la Sexy gastronomie constituée de French Cancan de cuisses de grenouilles, cailles en jarretelle de betterave et roudoudous de caramel de gingembre.  Nous aimons écouter vos idées et les réaliser pour vous faire rêver !

Et bien sûr lors de diners à domicile, nous nous installons discrètement dans votre cuisine afin que vous puissiez profiter de vos amis, familles…. Vous n’aurez rien à faire si ce n’est en profiter !

Quelle citation définirait au mieux votre philosophie ?

« L’un des seuls moments que l’Homme ne peut feindre, c’est quand, entre son Palais et son estomac, la relation s’établit et que dans ses yeux brille une envie indéfinie. Quand, tout à coup, sous l’effet des mes petites mains, les plus bourru(e)s deviennent des petits Lus(e). La cuisine est une forme de thérapie qui chaque jour me permet de donner aux autres un peu de répit. »


Wallpaper

Lundi 25 août 2014

Cooking classes by Le Petit Labo, Paris

Le Petit Labo, is the new culinary atelier from Parisian chef, Anne Coquet. Since opening in September 2012, Le Petit Labo has grown exponentially, with Coquet’s culinary design workshops travelling the breadth of France and more recently crossing the border into Belgium. Full of creative flair and with 10 years experience working in Parisian restaurants (some starred), Coquet offers classes to teach people how to be creative in the kitchen – from honing your palate to learning the art of food design. Coquet’s most recent workshop, in conjunction with food designer Delphine Huguet, Jelly Trichome, was aimed to educate students in detecting the subtlest of tastes, and create successful flavour combinations. Cordon Bleu it isn’t, but rather a thoroughly modern approach to gastronomy.

Le Petit Labo, 75010, Paris; www.lepetitlabo.net; tel: 33.660044883

Writer: Romy van den Broeke

Read more at http://www.wallpaper.com/lifestyle/december-food-news-editors-picks/6266#QZh5bvCTSKOELdkm.99